Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




​Collection Néo de MeisterSinger


Connue pour ses montres mono-aiguilles simplifiées à l’extrême, la marque horlogère MeisterSinger dévoile, aujourd’hui, sa collection Néo, minutieusement refondue. Empreintes de l’esthétique caractéristique des montres des fifties avec un diamètre de 36 mm, une lunette mince et un verre hésalite, ces montres unisexes arborent une omniprésence des courbes pour un flashback de style, remis au gout du jour. Focus !



Une classique intemporelle revisitée

Fidèle à son boîtier en acier inoxydable de 36 mm de diamètre, la Néo procure l’impression visuelle d’une taille plus grande par la finesse de sa lunette. Exaltant un esprit vintage, ce garde-temps est toujours protégé par un verre hésalite bombé mais finalisé d’un bracelet en daim peu commun. Repensé dans les moindres détails, le cadran paraît plus moderne que jamais. La police de caractère « Baskerville », précédemment utilisée pour les index des heures, a été remplacée par du « sans sherif Helvetica », la quintessence de clarté des messages factuels depuis les années 60.  L’écriture du nom « Néo » a été également redessinée à l’aide d’une typographie plus récente : « Meta Sherif ». Habituellement carré, le guichet date rond donne le ton assumé d’une mise en valeur générale des courbes, tout en attirant l’attention sur lui-même par sa couleur contrastante.

Quelque peu ressemblante avec la N°01, la première montre à aiguille unique de MeisterSinger, la Néo donne l’impression d’avoir été créée dans les années 50. En embrassant les aspects modernes de cette décennie par une renonciation aux embellissements superflus, la clarté de son cadran, sans fioriture, est à cette image. Et pourtant, elle n’a été conçue seulement qu’un demi-siècle plus tard par Manfred Brassler, le fondateur de MeisterSinger. 


Quatre modèles au choix

Habillée d’un bracelet camel, la Néo sur cadran noir affiche un guichet date qui se fond dans l’ensemble, le tout rehaussé par des index et une aiguille d’un blanc lumineux. Le modèle sur fond laqué ivoire présente, quant à lui, une aiguille et des index noirs assortis à la couleur du guichet date et se finalise d’un bracelet marron chocolat. Plus sophistiquée, la montre dotée d’un cadran bleu soleillé, ponctuée d’une aiguille et d’index blancs et rehaussée d’un bracelet gris clair, se singularise par un guichet date coloré rouge vif. Assurément classique, la version sur un  fond de cadran blanc argenté soleillé joue la carte du clair-obscur avec une aiguille et des index noirs, harmonisés au bracelet de même couleur.

Battant au rythme du mouvement automatique suisse ETA 2824-2 ou Selitta SW 200-1, la Néo marie efficacement un aspect rétro à un design contemporain, le tout pour un prix tout à fait accessible. Disponible dès le mois d’avril 2015, elle plaira, sans nul doute, aux nostalgiques des années 50, aux amoureux des affichages décalés de l’heure ou tout simplement aux amateurs de montres élégantes. . . 

Une lecture particulière et ludique de l’heure 

Pionnier de la montre mono-aiguille, la marque horlogère MeisterSinger conçoit des montres mécaniques épurées, rendant le temps relatif. Une façon paradoxale mais efficace de prendre d’’avantage conscience du temps qui passe, dans un monde sans cesse soumis à l’agitation ambiante. Véritable voyage initiatique, la marque invite à renouer avec les sources de l’Horlogerie, aux temps antiques où la lecture de l’heure se faisait via un seul segment ou encore aux prémices des tous premiers cadrans solaires. Ainsi simplifiées, les MeisterSinger affichent un cadran divisé en segments de cinq minutes ponctués d’index de un à douze, l’aiguille indiquant l’heure à quelques minutes près. Dans cet esprit, la collection Néo met notre vie trépidante en mode « pause » pour profiter de moments plus calmes. . . 
Alliant les principes ancestraux à une conception de pointe, les montres MeisterSinger n’en sont pas moins complexes offrant une mécanique particulièrement pointue de qualité Swiss Made (montres produites à Bienne).               

Caractéristiques techniques : 

Boîtier en acier inoxydable de 36 mm de diamètre / verre trempé synthétique bombé / étanche à 30 mètres
Cadran : blanc argenté soleillé, bleu soleillé, laqué ivoire, laqué noir
Fonctions : heures, minutes, date
Mouvement automatique ETA 2824-2 ou Sellita SW 200-1 / réserve de marche : 38 heures

Prix de Vente Public conseillé :    1 095 €