Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




67ème Festival International du Film de Venise Jaeger-LeCoultre célèbre l’art


Sponsor officiel du Festival International du Film de Venise depuis 2005, la Manufacture Jaeger-LeCoultre partage avec la Serenissime un profond attachement à un patrimoine où l’art tient le premier rôle. Faiseurs d’émotion, la Cité des Doges et la Grande Maison se réunissent chaque année pour célébrer le cinéma et la culture, l’histoire et le temps. Du 1er au 11 septembre 2010, Jaeger-LeCoultre met en scène quatre réalisations exceptionnelles dont la magie manufacturière évoque celle, féerique, de Venise. Chaque montre à sa manière donne la réplique au temps et célèbre la rencontre passionnelle entre l’homme et l’art.




Derrière la création, la main de l’homme. Sans elle, pas de passion. Elle seule sait marier intuition et savoir-faire, conscience et féerie. Elle seule sait maîtriser le détail, technique ou esthétique, qui fera de l’objet un chef d’oeuvre unique. Ce souci du détail fait vibrer depuis 1833 la Manufacture Jaeger-LeCoultre, dont les artisans et maîtres horlogers mêlent les techniques séculaires et les dernières avancées technologiques pour imaginer les plus beaux garde-temps. Ceux présentés à Venise mettent en lumière la virtuosité des métiers d’art, tissant un lien indéfectibe entre passé et esprit visionnaire. Quatre créations et autant de personnalités qui comptent le temps… et content Venise, ville d’art par excellence, muse des plus grands artistes, berceau des plus belles amours.

67ème Festival International du Film de Venise Jaeger-LeCoultre célèbre l’art
Montre Extraordinaire La Rose

Une rose sculptée dans l’or blanc s’épanouit à la lueur des gemmes qui dessinent sa corolle. Métamorphosant la nature en un don précieux, Jaeger-LeCoultre imagine une montre à secret dans la juste lignée de ses parures et Montres Extraordinaires. Diamants et saphirs roses distillent leur éclat comme autant de déclarations d’amour. Romanesque, la fleur cache sous un pétale son cadran entièrement serti dont les heures et les minutes s’égrènent au rythme du mouvement manufacture à remontage manuel, Calibre Jaeger-LeCoultre 846. Née sous les doigts experts de véritables artistes, cette pièce de Haute Joaillerie de 17 carats célèbre les noces de la beauté et de la précision sous l’égide de la plus complexe des techniques de sertissage : le serti neige. Inventée par Jaeger-LeCoultre, elle fait appel à toute l’expertise de l’artisan joaillier pour obtenir cet effet voluptueux et givré à nul autre pareil. Magique, voire hypnotique, la Montre Extraordinaire La Rose se love sur le poignet avec un bracelet de satin blanc et s’habille également de plumes d’autruches pour mieux caresser la peau.


Reverso Squadra Art

Jeu de lumière, feu d’artifice de diamants, de rubis et de saphirs aux couleurs vives, la nouvelle Reverso Squadra Art cristallise les arcanes de la beauté, dont le sertissage neige est l’un des plus illustres et mystérieux ambassadeurs. Travaillé en camaïeu, il confine au sublime en se soumettant aux exigences imposées par la décoration du boîtier réversible : quelque soit la position de la montre, au recto comme au verso, le dessin se poursuit harmonieusement jusque sur le brancard. Disposant d’une très large palette de gemmes taillées et ajustées individuellement, l’artisan sertisseur les blottit les unes contres les autres, apprivoise les couleurs et les diamètres pour mieux fondre les nuances, jusqu’à faire totalement disparaître l’or blanc du boîtier et du cadran. Un ouvrage sur lequel le temps ne saurait avoir d’emprise : pas moins de 563 heures de travail et 2870 pierres ont été nécessaires pour réaliser cette pièce unique. La quête d’excellence atteint le coeur de la montre : sous le parterre scintillant palpite le Calibre Jaeger-LeCoultre 822, mouvement mécanique à remontage manuel.

Master Tourbillon Wild

Ode à l’audace, la Master Tourbillon Wild transforme la mesure du temps en une étincelante scénographie qui jongle avec les matières et les arts décoratifs. Majestueux, un tourbillon parade à 6h sur un éventail de diamants, de saphirs, de nacre, de véritables plumes de paon et d’aventurines dont l’histoire est d’ailleurs étroitement liée à la Cité des Doges. Venise doit en effet son aventurine à l'heureuse maladresse d'un verrier de Murano qui, il y a plus de trois siècles, a laissé tomber par hasard - all’aventura, un peu de limaille dans du verre en fusion. Séduit par l’éclat de ce mélange étoilé de points brillants à l’apparence de paillettes d’or, il l’a baptisé « aventurine », nom porté depuis lors par les pierres semi-précieuses naturelles qui présentent les mêmes caractéristiques esthétiques. Le secret de cette fabrication vénitienne était religieusement gardé et transmis de génération en génération. Sur le cadran de la Master Tourbillon Wild, les matières nobles et précieuses mêlent ainsi leurs textures et leurs teintes en une fastueuse marqueterie stylisée en forme d’éventail qui adoucit ses lignes Art Déco par la rondeur du boîtier. Les nuances bleutées ne sont pas sans rappeler que Venise est bâtie sur une lagune. Un bracelet de satin bleu vient enserrer ce trésor artistique et peut à l’envi se couvrir de plumes de paon formant un éventail au niveau de la couronne. Tel un metteur en scène, le Calibre Jaeger-LeCoultre 978 manoeuvre en coulisses son tourbillon automatique avec la perfection mécanique qui fait depuis toujours les belles heures de la Grande Maison.

Master Grande Tradition Grande Complication Venice Edition

Chef d’oeuvre de technicité, la Master Grande Tradition Grande Complication Venice Edition est une réinterprétation du modèle à complications présenté par Jaeger-LeCoultre en début d’année. Alchimie parfaite de la mécanique et de l’esthétique, trois des plus grandes complications horlogères y entrelacent leurs fonctions et se répondent en écho dans un élan céleste : répétition minutes, tourbillon volant et calendrier perpétuel sidéral sont les acteurs principaux d’un spectacle entièrement dédié à la ville de Venise. Le tourbillon volant, outre sa vocation d’organe réglant, joue le rôle de l’aiguille de l’heure sidérale sur un cadran bleu guiloché qui reproduit la carte du ciel de l’hémisphère  septentrional. Les effets de transparence et de superposition ajoutent à la magie technique et artisanale. Sur le pourtour, un soleil effectue une révolution en 24 heures précises et indique le mois, la date et les signes du zodiaque. Celui du Lion est incarné pour l’occasion par le légendaire lion ailé de Saint Marc. La répétition minutes, dont les timbres cristal sont directement fixés sur le verre saphir, est dotée de « marteaux trébuchet » qui lui offrent un son d’une pureté et d’une plénitude sans précédent. Le coeur mécanique, Calibre Jaeger-LeCoultre 945 à remontage manuel, se loge dans un boîtier d’or dont la carrure gravée à la main reproduit le décor du pavement du Palais des Doges.

67ème Festival International du Film de Venise Jaeger-LeCoultre célèbre l’art