Par Fabrice Guéroux : découvrir l'univers des montres de luxe, les marques horlogères, les tarifs, les nouveautés, les modèles, les tendances...

Acheter une montre sur Internet





Acheter une montre sur Internet et comment éviter les escroqueries est quelque chose de relativement délicat. Je ne peux pas résumer cela en quelques lignes, aussi vais-je le découper en sous-chapitres.
Les escroqueries sur Internet

Internet est un très bon moyen pour acheter quelque chose qui a peu de valeur. Nous allons prendre l’exemple de eBay, qui est le principal marché de l’achat et de la vente par correspondance.

Le principe sur eBay est le suivant :

Vous désirez acheter un produit. Vous devez tout d’abord vous inscrire. Pour cela, votre nom, prénom, adresse, adresse e-mail et téléphone vous seront demandés. Inutile de vous dire que vous pouvez mettre ce que vous voulez du moment que votre adresse e-mail est valide (faux nom, fausse adresse…)

Vous désirez vendre un produit. Pour cela, votre inscription va être un peu différente. Vous allez devoir donner une adresse et un nom valides car ils vont vous envoyer par la poste un code d’activation nécessaire à la mise en place de votre compte de vendeur sur eBay. Ou deuxième solution, vous allez devoir donner les coordonnées de votre carte bancaire. La raison est que sur chaque vente effectuée sur eBay, ils prennent un pourcentage que vous devrez leur payer après la vente. Ici encore, il existe beaucoup de moyens pour rester anonyme et éviter de se faire tracer après une transaction frauduleuse. Je ne donnerai pas de détails car cela devient technique.

Maintenant, je vais vous donner quelques exemples d’escroqueries possibles via eBay.


Premier exemple, vous tombez sur une Rolex Submariner à vendre 1200 euros (prix du neuf 3900 euros). Les photos sont correctes et la montre est en bon état, avec sa boîte (sur la photo). Vous enchérissez, vous gagnez l’enchère et la terminez à 1500 euros. Vous êtes alors en contact avec le vendeur qui vous demande de lui envoyer les fonds par mandat, ou Western Union (pour l’étranger) ou encore un système de paiement appelé PayPal (par carte bancaire). Vous réglez l’achat et une semaine plus tard, vous recevez la montre. Elle est en très bon état comme sur la photo et vous avez aussi la boîte. Vous désirez alors effectuer une révision chez Rolex pour en assurer l’étanchéité avant de partir en vacances. Vous la déposez chez votre horloger qui l’envoie chez Rolex, il vous téléphone deux jours après en vous disant qu’ils l’ont détruite car il s’agissait d’une contrefaçon. Fin de la transaction. Vous n’avez aucun moyen de vous retourner ni de poursuivre le vendeur, vous ne savez pas qui il est. Pourtant vous avez communiqué avec lui et il paraissait tout ce qu’il y a de plus honnête.

Deuxième exemple, nous reprenons la même annonce que ci-dessus, excepté que, au bout d’une semaine, vous ne recevez rien. Vous avez payé mais pas de produit. Fin de la transaction, vous ne pouvez pas retrouver le vendeur.

Troisième exemple, vous tombez sur cette même annonce mais vous ne la remportez pas. Quelqu’un d’autre a surenchéri dessus et l’a remportée à 2300 euros. Vous recevez un e-mail d’une personne vous disant qu’elle a remarqué le fait que vous avez enchéri sur une Rolex Submariner. Il se trouve qu’elle aussi en possède une, à un prix très intéressant. De plus la montre est neuve et n’a jamais été portée. Vous vous mettez d’accord sur le moyen de paiement et là, même scénario que cité plus haut, une fausse montre ou pas de montre du tout. Cette personne a tout bonnement réussi à obtenir votre adresse e-mail (qui n’est normalement jamais visible sur eBay) grâce à un outil de piratage et vous contacte directement sans passer par eBay. Ne traitez jamais avec une personne qui n’est pas un vendeur sur E-bay et qui s’adresse directement à vous.

Quatrième exemple, vous ne remportez pas l’enchère mais trois jours après la clôture, vous recevez un message de la part du vendeur (message en bonne et due forme passant par le système E-bay). Il vous dit que la transaction s’est mal passée et que l’acheteur n’a pas voulu du produit. Il y a donc eu annulation de la transaction. Comme vous étiez le deuxième meilleur enchérisseur, il vous la propose au dernier prix que vous aviez mis sur l’enchère. Vous procédez au paiement et même scénario, pas de montre. Ici vous tombez dans le cadre du « vol de compte ». Il s’agit d’une autre personne ayant réussi à pirater le compte de la personne originale. Grâce à des outils de piratage, elle peut prendre la main sur le compte d’un vendeur, voir qui a gagné et qui était le deuxième enchérisseur.

Il existe d’autres exemples mais ceux-ci sont très similaires. Effrayant mais vrai. Vous voyez ici qu’il vaut mieux maîtriser un minimum les outils pour ne pas se faire escroquer. eBay regorge de ce genre de «vendeurs». Le plus souvent, ils ne sont pas en France mais en Italie, en Espagne ou au Royaume-Uni pour la plupart. C’est du moins ce qu’ils vont vous dire et cela pourra s’avérer vrai lorsque vous verrez que leur adresse e-mail est sdlfkj@yahoo.es (Espagne), ldsgfsdf@yahoo.it (Italie) par exemple. Il y a de fortes chances que ce vendeur fasse partie d’un réseau roumain qui sévit actuellement sur tous les sites de vente par correspondance.

Donc il faut être très prudent lorsque vous achetez sur Internet et il existe des moyens d’éviter cela.

COMMENT ÉVITER LES ESCROQUERIES

A moins de maîtriser les outils informatiques permettant de déceler de fausses adresses et connaître l’emplacement géographique du vendeur, il est très difficile de savoir avec qui vous êtes en train de communiquer. Pourtant, il existe quelques moyens d’éviter cela. Pour ça, il va falloir utiliser des moyens de paiement sûrs, et vite savoir si le vendeur est une personne sûre.

Je vais vous donner l’exemple de la façon dont j’ai acheté ma première Submariner. J’avais enchéri sur une montre qui était en vente à 1500 euros. Il s’agissait d’une Submariner sans date avec la boîte et les papiers de septembre 2000. Le vendeur n’avait aucune note positive ou négative. Il était basé en Écosse et aucune photo n’était disponible sur l’annonce. J’ai proposé 1600 euros et trois jours après, j’ai remporté l’enchère. Personne d’autre que moi n’avait enchéri sur le produit, probablement parce qu’il n’y avait pas de photo et pas d’avis favorable sur le vendeur, ce dernier n’ayant jamais rien vendu auparavant. Le lendemain, j’ai reçu un e-mail de la personne me disant qu’elle s’appelait Mme XXXXX et qu’elle habitait en Écosse. Qu’il s’agissait de la montre de son défunt mari et qu’elle désirait s’en séparer car elle lui rappelait trop ce dernier. Cette transaction ressemblait beaucoup à une escroquerie potentielle. Mais bon, si on est trop suspicieux, on n’achète jamais rien non plus, et le prix était très intéressant. Dans un achat, le meilleur moyen reste encore de procéder à un échange de la main à la main mais je n’avais pas le temps d’aller jusqu’en Écosse.

J’ai donc envoyé un e-mail en lui demandant comment elle comptait m’envoyer la montre et en lui précisant que j’étais d’accord de procéder à la transaction à condition d’utiliser les services d’un tiers payeur appelé Escrow (ne vous méprenez pas sur le nom de la société, il s’agit en fait de la West Fargo, une des plus grosses banques américaines). Cela coûtait environ 60 euros et je lui ai demandé de partager les frais avec moi. J’en ai profité pour lui demander quelques détails sur la montre : diamètre du cadran, diamètre du disque tournant, inscriptions sur le cadran, numéro de série, la date de l’achat marquée sur le certificat ainsi que le code pays du revendeur (lui aussi indiqué sur le certificat). Je lui ai indiqué que tout défaut de réponse à l’une de ces questions serait considéré comme une tentative d’escroquerie et que dans ce cas, j’annulerai la transaction.

J’ai reçu un e-mail avec toutes les réponses à mes questions et ces dernières étaient satisfaisantes. Je réponds en disant que je suis OK pour la transaction, que je vais procéder au paiement sur Escrow.com, qu’elle recevra une notification de paiement de la part d’Escrow sous trois jours, qu’elle pourra alors m’envoyer la montre et si je suis content du produit, je notifierai Escrow qui lui enverra alors l’argent. C’est ce que propose comme service un tiers payeur (n’utilisez jamais un autre service que Escrow.com, il existe beaucoup de tiers payeurs fantômes. Ne prenez rien d’autre que ce service et aucun proposé par les vendeurs). Elle me répond OK.

C’est parti. Je peux commencer à procéder à la transaction. Mais il me reste un doute (il en reste toujours…). Je lui ai envoyé un e-mail lui disant que j’avais un ami à moi en France originaire de Londres et que ce dernier se proposait d’envoyer son frère chez elle pour procéder à la transaction, ce dernier habitant aussi en Écosse. Je lui indiquais qu’il connaissait très bien les produits Rolex et qu’ainsi, nous économiserions un envoi par FedEx ou UPS qui coûte assez cher. Ainsi j’allais savoir si ce vendeur était fiable, s’il existait bien, s’il avait bien la montre et s’il habitait bien à l’adresse indiquée.

Elle me répondit par la positive en me précisant que c’était une excellente idée, comme ça nous ferions tous les deux une économie. A ce point, je savais que la transaction était fiable à 95%. Comme risque potentiel, il ne reste plus que la possibilité de se faire taper dessus et voler son argent par trois armoires à glace. Mais cette dernière possibilité est bien plus rare et peu probable. Ensuite je lui ai téléphoné (demandez toujours le numéro de téléphone du vendeur) et je lui ai expliqué que la personne n’était pas disponible et que j’allais lui envoyer l’argent immédiatement via le tiers payeur.

J’ai envoyé l’argent, reçu la montre, fait expertiser chez Rolex et envoyé l’accusé de réception à Escrow. J’ai nettoyé la montre qui était un peu sale et elle était comme neuve, sans aucune rayure. Le vendeur a reçu l’argent et tout s’est bien passé. Bien-sûr, cela a pris trois semaines. Mais il vaut mieux attendre trois semaines que de perdre 1600 euros en 1 journée.

Cet exemple vous donne une idée de ce qui est nécessaire pour éviter une escroquerie et quels sont les risques.

Autre exemple, voici le type d’annonce que vous recevez lorsque votre compte e-mail sur Ebay a été piraté et que les fraudeurs savent ce que vous recherchez. Evitez-les et ne communiquez jamais avec quelqu’un qui vous envoie des e-mails en-dehors des comptes eBay (nom de vendeur eBay).
Acheter une montre sur Internet

Vous noterez ici que ces deux exemples viennent d’Asie et que les pages ont volontairement été reproduites de façon illicite, mentionnant le nom et le logo eBay. Les personnes portaient toutes les deux des noms italiens mais ont oublié de lancer leurs e-mails de la version eBay italienne. De plus, ces deux e-mails ne contiennent pas de nom de vendeur eBay et sont des envois directs depuis leurs boîtes e-mail et non depuis eBay. Vérifiez toujours directement sur eBay le crédit du vendeur qui vous écrit, si celui-ci existe...
Acheter une montre sur Internet

CONCLUSION SUR INTERNET

Lorsque vous effectuez un achat sur Internet, il y a des règles de sécurité à respecter. Celle du paiement est très ferme. Soit vous avez la possibilité de vous déplacer et dans ce cas procédez à une transaction de main à la main, vous pourrez ainsi voir le produit et l’identifier. Soit vous utilisez les services de escrow.com (et aucun autre !). Attention, pour ce dernier, la transaction ne fonctionne pas dans l’autre sens. Si vous vendez, ne passez pas par escrow. Il existe un moyen frauduleux de voler une montre dans l’autre sens. Si vous vendez votre montre, l’acheteur peut vous en renvoyer une fausse (presque identique) en disant qu’il n’est pas satisfait. Même si vous découvrez le changement, il vous faudra quelques mois pour régler le litige juridiquement et récupérer votre argent. Ce service est à utiliser lorsque vous êtes acheteur.

Demandez un maximum de photos au vendeur (prises au même moment avec le même appareil photo pour éviter qu’elle n’aille en chercher d’autres chez d’autres vendeurs). Posez-lui un maximum de questions. Promenez-vous sur eBay.com aux annonces similaires à la montre que vous recherchez, regardez bien les photos. Si vous recherchez une Daytona, tapez Rolex Daytona dans la fenêtre de recherche, regardez toutes les photos. Vous serez étonné mais parfois, vous trouverez deux fois la même photo. Mettez-vous dans la peau d’un inspecteur. Demandez-lui son nom, dans quel domaine travaille-t-il, son adresse, des renseignements sur la ville et la façon de s’y rendre, regardez sur Internet si vous trouvez des informations, demandez-lui son téléphone, appelez-le, sympathisez avec lui, regardez si le téléphone correspond bien à la ville (indicatif), vérifiez ses coordonnées sur les pages blanches pour vérifier si son numéro est celui d’un téléphone fixe etc. Tout ce que vous pouvez obtenir comme information vous servira à démasquer la fraude car de toute façon, le fraudeur fera une erreur.

J’ai reçu une fois un e-mail disant qu’une transaction avait été annulée, que j’étais le second enchérisseur et qu’en tant que tel et que je pouvais acheter la montre pour le montant de ma dernière enchère. Il s’agissait d’un vieille Submariner 5512 de 1965 vendue par un gros client d’eBay. J’ai demandé au vendeur de me communiquer son téléphone, son nom et son adresse, demandé des photos. Dans sa réponse, il s’est trompé d’indicatif. Dommage. Cela m’as mis la puce à l’oreille. J’ai ensuite cherché les coordonnées du vrai vendeur, obtenu son téléphone, je l’ai appelé et il m’a dit que la transaction s’était très bien passée et que la montre avait été vendue. J’ai ensuite mis l’autre vendeur en relation avec les services d’investigation des fraudes électroniques, ils ont sûrement terminé la transaction ensemble…

Habituellement, les personnes qui essaient de frauder ne sont pas très intelligentes, font des erreurs, parlent assez mal le français. Maintenant, vous pouvez toujours tomber sur la perle rare.

Alors attention.


Nouveau commentaire :