Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




BASELWORLD 2011 : des acteurs et des créations riches d’histoires


Bienvenue à BASELWORLD 2011 ! Le moment est enfin venu de lever le voile sur les dernières créations de nos horlogers et bijoutiers suisses. Des pièces surprenantes, ingénieuses et inédites, mais avant tout l’expression d’un savoir-faire helvétique authentique. Au-delà de la passion et de cet héritage communs à tous ces ouvrages, ce sont de véritables histoires qui nous sont contées : celles de personnes, de marques, d’innovations.



BASELWORLD 2011 : des acteurs et des créations riches d’histoires

La tendance confirmée du néo-classique
 

Les horlogers possèdent ce don unique de pouvoir insuffler à leurs créations une identité propre, celle qui définira et portera la marque. Ces créateurs s’inspirent du style Art Déco des années 20 et 30 ou des très classiques années 50 et 60 dont les lignes sobres et épurées signent aujourd’hui un véritable come-back. Nombreux sont les modèles historiques redessinés, revisités, racontant une histoire et assurant une légitimité. La notion de discrétion est alors primordiale. Chez les hommes, les diamètres reviennent à la raison en s’affichant entre 40 et 43 mm tandis que chez les femmes, la taille mini, de 25 à 30 mm, revient à la mode et la taille midi, de 34 à 38 mm, demeure la proportion standard. La sobriété s’exprime également par des cadrans réduits à l’essentiel, mais néanmoins finement travaillés – en relief, plats, ajourés, voire totalement squelettés – laissant le mouvement battre au cœur de la montre comme objet de toutes les attentions.  
 

Si l’acier et l’or restent les matériaux de prédilection des horlogers, les traitements de surface comme le PVD ou DLC comptent parmi les plus appréciés. Le bicolore, jusqu’ici dévolu aux anglo-saxons, se laisse peu à peu apprivoiser. Les créations sont plus audacieuses, les bracelets et les boîtiers font désormais volontiers la part belle à ce jeu de tonalités entre un argenté traditionnel et l’éclat d’un or rose ou jaune. La physionomie des garde-temps s’aligne elle aussi sur les codes vintage. Les modèles sont  résolument ronds, avec quelques figures plus artistiques, dans le style Art Déco. De plus en plus de maisons horlogères offrent d’ailleurs au moins un calibre conçu et développé in-house, tandis que tourbillons, sonneries et quantièmes perpétuels restent les complications préférées de nos horlogers.


BASELWORLD 2011 : des acteurs et des créations riches d’histoires

Des bijoux de collection
 

La récente crise financière a incontestablement influencé les créations bijoutières 2011. Si la demande est toujours aussi importante, la conception de ces derniers a dû être revue. Du côté de la Haute Joaillerie, émeraude, saphir, rubis, tanzanite et  diamants ont toujours les faveurs de ces dames, mais du côté des pièces plus abordables, des mesures d’économie ont été prises. L’or gris ou rose, le platine et le palladium restent les matériaux les plus demandés et les teintes privilégiées, mais sont utilisés avec parcimonie et ingéniosité afin de garantir leur accessibilité. L’or jaune est d'avantage utilisé, dans la lignée d’une tendance néo-classique. Les bijoux accessoires, en argent et acier, jouissent toujours d’une cote d’amour très élevée, pour autant qu’ils soient associés à un univers de marque fort.

 

Au service des marques
 

Toutes ces créations ne sauraient voir le jour sans le travail appliqué, mais souvent mal connu, des acteurs de l’ombre appartenant aux branches apparentées. Véritable vivier de compétences, ils mettent leur savoir-faire au service des industries suisses, mais aussi internationales. C’est en halle 3 qu’ils exposent durant tout le Salon.

 

Une très nette reprise
 

Cette année encore, les Exposants suisses ont démontré leur attachement au plus important rendez-vous horloger et bijoutier au monde qu’est BASELWORLD avec un nombre plus important d’horlogers (+5%), soit 307 marques horlogères, 38 bijoutières et 121 branches apparentées. 2010 a été témoin d’une reprise initiée dès janvier, mais qui n’a depuis cessé de croître. Avec des exportations à hauteur de 16.2 milliards et une croissance atteignant plus de 22%, un niveau supérieur à 2007, année pourtant qualifiée d’excellente, l’on peut augurer de très bons résultats pour l’année à venir. La 39e  édition de BASELWORLD  débute donc sous l’impulsion d’une conjoncture très favorable, portée 10 jours durant par la créativité et la convivialité de nos horlogers, bijoutiers et acteurs des branches annexes suisses. A tous, nous vous souhaitons la cordiale bienvenue et de belles découvertes !  
 

Le Comité des Exposants Suisse