Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




BREGUET TRADITION RÉPÉTITION MINUTES TOURBILLON 7087


Dès sa fondation en 1775, la Maison Breguet s’est distinguée par la réalisation de garde-temps exceptionnels alliant savoir-faire technique et esthétique irréprochable. Le public de l’époque ne s’y est pas trompé et au succès s’est joint le prestige, puisque la Maison Breguet a compté parmi sa clientèle la reine Marie-Antoinette, Napoléon Bonaparte ou encore Caroline Murat, reine de Naples. La réputation de Breguet était telle qu’il devint membre du bureau des Longitudes et Horloger de la Marine Royale, pour laquelle il réalisa des chronomètres de marine. Sous la direction de Marc A. Hayek, la Maison s’est affranchie des tabous horlogers en explorant de nouvelles possibilités et des matériaux inédits au service de nombreuses innovations. Cette année Breguet nous présente de somptueuses nouveautés.



Parmi les complications les plus séduisantes de l’horlogerie, la répétition minutes tient une place à part. En effet, la retranscription du temps qui s’écoule au travers de notes cristallines revêt un aspect poétique et requiert une grande expertise technique. Les horlogers doivent tenir compte du mécanisme actionnant la sonnerie, de la qualité du son émis ou encore de l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement. Cette année, avec la Tradition 7087, les artisans de la Manufacture Breguet ont entrepris une démarche inédite. Ce garde-temps se présente sous un jour entièrement nouveau, les horlogers et ingénieurs de Breguet ont fait table rase des méthodes habituelles afin de concevoir leur garde-temps autour du son. A l’aide de simulations, ils ont tout d’abord synthétisé une centaine de milliers de sons qu’ils ont ensuite classés en sous-familles selon des critères psycho-acoustiques. Ces sons ont été écoutés et évalués afin d’identifier les deux tonalités souhaitées dans le but de révolutionner la perception acoustique : modernité de l’harmonie et de l’accordage. La construction du garde-temps s’est ensuite effectuée en visant la transcription mécanique du son désiré. Cette démarche inédite a défini le choix de chaque aspect du garde-temps, des innovations intégrées à la forme des composants, des matériaux utilisés à l’esthétique. Les codes identitaires de la Maison ont donc été soigneusement évalués afin qu’ils n’interfèrent pas avec la pureté des sons choisis. Inventés en 1783 par Abraham-Louis Breguet, les ressorts-timbres, composants essentiels à la répétition minutes, ont été entièrement retravaillés et fixés à la lunette afin d’optimiser le transfert vibratoire. La glace rayonnante que l’on retrouve dans le modèle Reine de Naples Sonnerie au Passage 8978 a été ici remplacée par une lunette rayonnante vissée dans la carrure à l’aide de trois piliers permettant de laisser vibrer librement la lunette et la glace. De cette innovation découle un meilleur rayonnement du son et en particulier de ses basses fréquences. Alors que les éléments d’habillage propagent en général surtout des fréquences élevées, la lunette rayonnante fournit un spectre plus large avec plusieurs fréquences inférieures à 4000 Hz.
 
Contrairement à de nombreuses répétitions minutes dont le déplacement des marteaux est parallèle au mouvement de la montre, cette Breguet Tradition 7087 possède des marteaux frappant les timbres de manière verticale, depuis le mouvement vers la lunette. Grâce à ce procédé, la vibration mécanique se transforme très efficacement en rayonnement sonore. Les marteaux ont fait l’objet d’une innovation supplémentaire dont le brevet a été déposé : un amortisseur semi-actif. Afin d’éviter que les timbres ne soient frappés une seconde fois en raison des vibrations, les répétitions minutes possèdent habituellement un ressort de butée. Néanmoins, en agissant déjà avant la frappe sur le timbre, ce ressort annihile une partie de l’énergie destinée à l’activation du timbre. Les horlogers de la Manufacture ont donc inventé un amortisseur dit semi-actif qui permet de maximiser l’énergie de frappe du marteau tout en annulant tout risque d’à-coup supplémentaire en raison des vibrations. Pour y parvenir, ils ont doté cet amortisseur d’une articulation qui agit en synchronisation avec la frappe du marteau pour qu’un ressort rappelle ce dernier immédiatement. Comme pour le modèle Classique La Musicale 7800, une membrane a été disposée au fond du boîtier. Liée à la lunette, elle permet de faire vibrer l’air confiné entre le fond, composé d’ouvertures, et la membrane, formant une cavité acoustique. Le niveau sonore de la répétition minutes est ainsi augmenté tandis que les bruits pouvant provenir du mécanisme sont filtrés. Contrairement au modèle 7800 dont la membrane était en verre métallique, Breguet a pu réaliser ici, grâce à ses recherches en matière d’acoustique, une membrane en or sur laquelle a été fixée une glace saphir offrant une vue imprenable sur le mouvement. Ce modèle se décline dans un boîtier en or rose ou en or blanc avec un timbre réalisé dans la même matière. Au-delà de ces caractéristiques techniques hors du commun, cette Tradition 7087 est également dotée d’un tourbillon. Un hommage également dédié aux montres de poche anciennes de cette Tradition 7087 est son mécanisme de sonnerie actionné par un poussoir à baïonnette. Après avoir libéré le poussoir en le dévissant légèrement, l’utilisateur prendra soin de le verrouiller en le revissant. Il pourra alors déclencher le mécanisme sonore par une simple pression. Enfin, ce modèle est équipé d’un spiral Breguet en silicium, une invention de plus en plus présente sur les modèles de la Maison.

En résumé, la Tradition Répétition Minutes Tourbillon est le fruit d’une recherche totalement  nouvelle qui a permis de rassembler l’ensemble des dernières innovations de la Maison. A travers cette approche résolument pionnière, Breguet est parvenue à concevoir une œuvre dont la pureté du son est exceptionnelle et sa tonalité inédite. En termes d’esthétique, cette pièce unique présente un design contemporain, qui, à l’image de l’ensemble de la collection Tradition, offre le loisir d’admirer les parties les plus importantes du mouvement côté cadran. Les nombreux codes chers à la Manufacture sont également présents. Ainsi, les heures et les minutes sont affichées à l’aide d’aiguilles en acier bleui à pomme évidée, tandis que le cadran est guilloché à la main.
 
Caractéristiques techniques : RÉF. 7087BR/G1/9XV
Boîtier en or rose 18 carats à carrure finement cannelée. Fond saphir à double glace. Diamètre 44mm. Attaches soudées, barrettes vissées.
Cadran en or 18 carats argenté et guilloché à la main, excentré à 1h30. Individuellement numéroté et signé Breguet. Tour d’heures en chiffres romains. Aiguilles Breguet à «pomme évidée» en acier bleui.
Mouvement mécanique à remontage automatique à répétition minutes avec tourbillon 60 secondes à 6h. Numéroté et signé Breguet. Platine et ponts en titane. Cal. 565DR. 16 lignes, 60 rubis. Sonnerie à régulateur magnétique. Réserve de marche de 80 heures avec indication dans un guichet à 12h. Masse oscillante en platine située en périphérie du calibre et tournant dans les deux sens. Pont supérieur de la cage de tourbillon en titane. Echappement à ancre de côté inversée avec cornes en silicium. Balancier Breguet. Spiral Breguet en silicium. Fréquence 4 Hz. Ajusté dans 6 positions.
Disponible également en or blanc 18 carats