Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




MONTRE FP JOURNE - Invenit et Fecit - Grand prix de Genève 2006


FRANCOIS-PAUL JOURNE RECOIT POUR LA SECONDE FOIS LA PLUS HAUTE DISTINCTION L’AIGUILLE D’OR POUR LA SONNERIE SOUVERAINE

La Sonnerie Souveraine, Grande Sonnerie avec Répétiton Minute, une fonctionnalité et sécurité opérationnelle assurées par dix brevets.



MONTRE FP JOURNE - Invenit et Fecit - Grand prix de Genève 2006

La montre à sonnerie est la plus complexe des réalisations horlogères. La plus grande difficulté dans sa création est d’assurer la pleine fonctionnalité de la grande sonnerie avec les réserves d’énergie limitées d’une montre-bracelet, sans pour autant mettre en péril sa sonorité ou sa fiabilité.

Dans cette montre, un seul ressort fournit assez d’énergie pour 24 heures de grande sonnerie (96 sonneries pleines en passant), sans utiliser la répétition minutes. La sonnerie seule utilise 60% de l’énergie du ressort, en mode silence le mouvement horaire fonctionne pendant cinq jours.

L’élaboration de ce mouvement a été une recherche permanente pour économiser l’énergie tout en maximisant l’efficacité mécanique. Le résultat est un mouvement de
basse tension, aux mécanismes doux, nécessitant un ajustement très fin pour assurer une sonnerie sans faille 35,040 fois par an.


MONTRE FP JOURNE - Invenit et Fecit - Grand prix de Genève 2006

Autrefois, l’utilisation d’une montre à sonnerie était toujours risquée. La moindre erreur - par exemple changer l’heure pendant la sonnerie - endommage des mécanismes
précieux.

Aussi, la première contrainte que je me suis imposée dans le cahier de charges de cette montre est : qu’ »un enfant de huit ans puisse la manipuler sans l’endommager.” Je dois avouer que cet enfant de huit ans m’a lancé le défi le plus dur de ma carrière ! Afin de satisfaire à ses exigences, il m’a fallu construire un mouvement sur de nouveaux principes mécaniques. Ainsi, pour cette pièce, dix brevets témoignent de l’ « Invenit » de cette oeuvre, le “Fecit” m’a demandé six ans de travail.

J’aimerais que cette montre vous fasse ressentir que vous communiquez avec le temps lui-même. Au-delà de cette illusion, je vous invite à explorer votre nouveau domaine dans le manuel d’utilisation.

Chaque montre est baptisée du nom de son propriétaire et vous lui offrez ainsi une raison d’être, une identité et un caractère. Vous en serez le gardien et je vous en remercie.

François-Paul Journe