Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




Montres Girard-Perregaux - Historique de la marque


En 1791 Jean François Bautte, crée ses premières pièces d’horlogerie, à Genève, où il ouvre une fabrique dans laquelle tout les corps de métiers horlogers vont être réunis. Il va bâtir sa réputation grâce à la présentation de modèles très fins de montres de poche.



A sa mort, en 1837, son fils Jacques Bautte et son gendre Jean Samuel Rossel lui succède, et on en main une entreprise bien portante, fruit de l’excellent travail de Jean François Bautte.

Constant Girard et Marie Perregaux se marient en 1854. De cette union est créée la compagnie Girard-Perregaux en 1856.

Constant Girard était un excellent horloger, et il présente le tourbillon sous trois ponts d’or en 1867. Ce chef-d’œuvre sera primé lors de sa présentation aux expositions universelles de Paris en 1867 et 1889.
En 1880, Constant Girard présente un concept extrêmement novateur : la montre-bracelet. Il en résulte une commande de 200 pièces de l’Empereur Guillaume Ier d’Allemagne pour ses officiers de Marine. C’est la première production en nombre de montres-bracelets de l’histoire. Cependant ce concept de montre-bracelet semble farfelue à l’époque et la production est arrêtée.

Vers 1890, la marque se développe et ouvre des points de vente en Amérique du Sud, aux États-Unis et au Japon.

C’est début du XXième siècle que les montres-bracelets se démocratisent et Girard Perregaux va atteindre une notoriété considérable.

Le capital social de Girard Perregaux sera racheté par Otto Graef, horloger allemand, propriétaire de Mimo en 1928.

En 1930, le nombre de montres-bracelets vendues dépasse celui des montres de poches. Girard Perregaux avait visé juste en 1880.

Après la seconde guerre mondiale, Girard Perregaux doit faire face à une demande énorme. La compagnie inaugure alors une fabrique en 1948, située 1 place Girardet à La Chaux-de-Fonds. Restauré en 1988, ce bâtiment est aujourd’hui le siège social de la marque.

En 1966, la firme présente et produit le premier mouvement mécanique à hautes fréquences de 36000 vibrations par heures.

En 1969, la compagnie met au point un mouvement à quartz d’une fréquence de 32768 hertz. Cette fréquence deviendra le standard universel pour les montres à quartz du monde entier.

En 1991, pour célébrer son Bicentenaire, la Manufacture présente la version miniaturisée à la dimension d’une montre-bracelet "célébrissime" de la montre de poche Tourbillon sous trois Ponts d’or.

Cette même année, Luigi Macaluso prend les commandes de la compagnie.

La firme Girard-Perregaux inaugure son musée privé à la Villa Marguerite en 1999.

En 2002, une nouvelle manufacture est inaugurée à La Chaux-de-Fonds.