Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




Montres IWC - International Watch Company - Historique de la marque


Florentine Ariosto Jones naît en 1841. Durant la première partie de sa vie, il travaillera chez différents horlogers et fabricants de montres. En 1868, il sera directeur de la compagnie F. Howard & Cie à Boston.
Il part pour la Suisse dans l’intention de fonder l’International Watch Company et de fabriquer des mouvements et des pièces de montres pour le marché américain.

En 1869, Florentine Ariosto Jones rencontre Johann Heinrich Moser à Schaffhausen, fabricant de montres-bracelet pour les tsars russe.



Mosen montre un grand intérêt aux projets de Jones et ensemble ils créent, au nord-est de la Suisse, IWC INTERNATIONAL WATCH CO à Shaffhausen.

Le 17 février 1880, Rauschenbach-Johann Vogel prend les commandes de Internationale Uhrenfabrik. Ce changement va marquer l’histoire d’IWC qui perdurera presque un siècle.

Un an après la vente de la compagnie, Johann Rauschenbch-Vogel meurt et son fils, Johannes, prend la succession jusqu’à sa mort le 2 mars 1905.

En 1935, IWC présente le modèle Aviator qui sortira en 1939.

Après la seconde guerre mondiale, la marché est-européen est perdu. L’Allemagne est ruinée et le « rideau de fer » s’abat sur l’Europe. Les marchés américains, du Moyen-Orient et australien étaient bien portant et l’industrie des montres suisse florissante.

En 1950, IWC présente le calibre 85, qui équipera les montres de pilotes et qui ne cessera d’être amélioré au fil des années.

IWC présente sa première montre à quartz en 1969, la Da Vinci , équipée d’un calibre Beta 21.

En 1978, IWC présente le premier boîtier et bracelet en titane au monde. Enorme exploit car le travail du titane demande un environnement sans oxygène.

Aujourd’hui IWC fabrique les bracelets les plus sophistiqués au monde. Ils n’ont ni vis, ni goupilles ou axes pour maintenir le bracelet.

IWC appartient au groupe Richemont SA depuis 2000 et compte environ 390 employés.