Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




Montres Omega - Historique de la marque


En 1848 Louis Brandt crée un "comptoir d’établissage" (système de sous-traitance de la manufacture des éléments de la montre définitive - montres) à la Chaux-de-Fond ou sont fabriquées des montres de poche de précision. Les montres se vendent dans toute l’Europe et particulièrement en Angleterre. Il s’associe avec son deuxième fils, Louis-Paul, le 14 juillet 1877 et fondent ensemble l’entreprise Louis Brandt & Fils.



Deux ans plus tard, Louis Brandt s’éteint, le 5 juillet 1879.

Louis-Paul et son frère, César, s’établissent alors à Bienne en 1880 et fondent leur manufacture d’horlogerie. Plusieurs marques sortent des ateliers d’assemblage, Jura, Patria, Helvetia, Celtic, Gurzulen et Labrador.

La production atteint plus de 100000 montres par an en 1889, la plus grande de l’horlogerie suisse. L’entreprise devient Louis Brandt et Frères en 1892.

En 1894, l’entreprise inaugure le calibre Omega 19“ construit par François Chevillat.
Gustave, Paul-Emile et Adrien prennent la succession de l’entreprise.

En 1889, la manufacture atteint un effectif conséquent de 600 personnes et une production de 100.000 montres par an, devenant ainsi la plus grande manufacture de l’horlogerie Suisse.

Les quatre fils prennent la succession de l’entreprise après le décès, en 1903 des frères Brandt. Paul-Emile qui n’a que 24 ans sera le successeur principal durant une cinquantaine d’années.
En 1903, devant le succès du calibre Omega 19“, l’entreprise portera définitivement le nom d’Omega. Le premier chronométrage sportif signé Omega a lieu en 1909 lors de la Coupe Gordon Bennett à Zurich.

Omega chronomètre les Jeux Olympiques pour la première fois en 1932. Depuis lors les manifestations sportives les plus importantes du monde sont chronométrées par la firme.

Un an plus tard, Omega obtient le record du monde de précision, puis un deuxième en 1936 et en 1946.
La commande lancée par le gouvernement britannique de plus de 100000 montres étanches pour la Royal Air Force pendant la guerre 39-45, donnera naissance à la Seamaster en 1948.

Lancement de la Speedmaster en 1957 équipée du calibre 321 puis du calibre 861 à partir de 1968.
Pour son vol lunaire, la Nasa fait passer des séries de tests draconiens à une multitude de montres de différentes marques, et c’est finalement la Speedmaster qui, en 1965 sera retenue pour le vol en 1969. Neil Armstrong, le premier homme à marcher sur la Lune, porte à son poignet une Omega Speedmaster.
Omega obtient le millionième CSOC en 1967.

Sur demande du Commandant Cousteau, en 1970, Omega lance la Seamaster Professionnal 600. Cette montre détient le record du monde de profondeur.

En 1972, Omega obtient le deux millionième chronomètre certifié.

Présentation et lancement du chronomètre marine Megaquartz en 1974.

Omega obtient en 1983, le 100000ème chronographe quartz certifié.

La même année, le musée Omega est inauguré à Bienne.

Omega continuera d’innover les années suivantes et après avoir présenté la première montre-bracelet automatique à tourbillon central en 1995, la marque présentera le calibre 2500 à échappement co-axial, initialement inventé par l’anglais Georges Daniel, qui équipera les montres produites en série.