Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




Montres Rolex - Historique de la marque


En 1905, Hans Wilsdorf, horloger allemand, né à Kulmach en Bavière le 22 mars en 1881 et son beau-frère, Alfred Davis fondent à Londres, dans le quartier des bijoux et de l’horlogerie, la société Wilsdorf & Davis. En 1908 Wilsdorf enregistre la marque Rolex et en 1919 décide de localiser la société à Genève où elle prend le nom de Rolex S.A. Wilsdorf & Davis était le nom d’origine de ce qui deviendra par la suite The Rolex Watch Company (Société des Montres Rolex).



A la base ils importaient en Angleterre des mouvements et des cadrans de Suisse commandés chez Hermann Aegler et les installaient dans des boîtiers de qualité construits par Dennison ou d’autres encore. Ces premières montres-bracelets étaient alors vendues aux horlogers qui apposaient leurs propres noms sur la couronne. Les toutes premières montres de chez Wilsdorf et Davis étaient habituellement estampillées W&D sur la face interne du fond.

Hans Wilsdorf dépose la marque Rolex à la Chaux-de-Fonds en Suisse en 1908 et le 15 novembre 1915 la marque Rolex est déposée. Bien que tous les autres horlogers consacrent leur énergie sur les montres de poche, Wilsdorf se concentre uniquement sur les montres-bracelets, constatant une utilité certaine. En 1919 la société porte le nom de The Rolex Watch Company, puis Montres Rolex en 1920. Hans Wilsdorf est alors le directeur et seul propriétaire. Les mouvements sont fabriqués à Bienne et l’assemblage le contrôle et la vente se font à Genève.

Vers fin 1920, Wilsdorf dépose le nom Oyster et lance une campagne publicitaire dans la presse anglaise pendant une dizaine d’années. Campagne appuyé par l’exploit réalisé par Mercedes Gleiz, le 7 octobre 1927, qui traversera la Manche à la nage avec à son poignet une montre Oyster en 15h15.
En 1926 Wilsdorf dépose un brevet pour un boîtier à couronne vissée qui améliore l’étanchéité des montres-bracelets.

En 1931 avec l’aide du talentueux technicien Emil Borer, Wilsdorf présente le Rolex Perpetual, un mouvement automatique à rotor tournant en permanence. L’exclusivité de ses brevets interdira tout mouvement automatique à la concurrence durant 15 ans. La Bubbleback sera équipée de ce mouvement qu’ils ne cesseront de faire évoluer les années suivantes.

A la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, Rolex présente le modèle Datejust. Au début des années cinquante, sept nouveaux modèles seront disponible au catalogue : Tru-beat, Milgauss, Turn-O-Graph, Submariner, GMT Master, Oysterdate, President et Explorer. C’est également à cette période que sera inauguré la loupe de guichet dateur, Cyclops, et qui sera installé sur la Dayjust.

Hans Wilsdorf décède le 6 juillet 1960 à Genève.

Deux ans plus tard, la compagnie est dirigée par André Heiniger.

Un record de profondeur est établi sur une Sea-Dweller 2000 avec une plongée à 2000 pieds en 1971 qui sera doublé en 1980 avec une descente à 4000 pieds.

Tout au long de ces années, chaque modèle subira des évolutions, des transitions, des modifications. Tout comme le chronographe Daytona qui en 2000 sera équipé d’un tout nouveau mouvement 100% Rolex. La Rolex Daytona était équipée d’un mouvement Zenith.

Aujourd’hui les montres Rolex sont d’une qualité et d’une précision qui n’est plus à prouver. Chaque montre à sortir de la manufacture, subie une série de contrôles draconiens assurant une qualité à toute épreuve. Rolex fabrique près de 750.000 montres par an.