Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre

Prix Rolex 2015, prix tarifs Breitling, montres Richard Mille, Jaeger

Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux




Voyage dans le temps : 1874 à aujourd’hui, un patrimoine bien conservé - Prévisualisation


Visite Piaget : il aura fallu près de deux heures de route pour se rendre à La Côte-aux-Fées, une commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district du Val-de-Travers. Une minuscule bourgade située à1038 mètres d’altitude, encline à satisfaire toute personne désirant se retirer du monde pour respirer un bon coup, à l’écart des métropoles, de leur brouhaha, de leur stress, de leur malbouffe et de la mauvaise humeur. A part cela, demanderez-vous, que faire dans un petit village ne comptant pas plus de 450 habitants ?



Voyage dans le temps : 1874 à aujourd’hui, un patrimoine bien conservé - Prévisualisation

 

Il se trouve que cet endroit a savamment (et je reviendrai plus loin sur ce point) été choisi en 1874 par Georges-Edouard Piaget, pour fonder un atelier de fabrication de mouvements horlogers, installé dans la ferme familiale. Si les premières productions sont destinées aux maisons horlogères, la marque signera ses premiers modèles dès la fin des années 1930. En 1943, le nom « Piaget » est déposé par le fils de Georges-Edouard Piaget, Timothée, qui passera lui aussi la main à ses fils, l’année de l’inauguration d’une nouvelle manufacture, capable d’accueillir 200 artisans, toujours à La Côte-aux-Fées. Nous sommes en 1945. C’est alors que l’entreprise familiale Piaget connaîtra un véritable succès, avec deux postes clés tenus par les deux fils de Timothée, Valentin et Gérald.

 

Si à cette époque d’après guerre et de renaissance industrielle, la majorité des entreprises horlogères misent sur la distribution de masse, Piaget va se tourner vers une stratégie totalement différente, la spécialisation dans les modèles haut de gamme et extra-plats.

 

Une belle histoire pour cette manufacture, si ce n’est qu’entre la magie de l’histoire des entreprises familiales, leur création et la dure réalité de notre monde de consommation contemporain, il existe souvent un véritable fossé, pour ne pas parler d’abysse. Même si cette invitation à découvrir cette manufacture a été reçue avec bienveillance, accompagnée d’une pointe de scepticisme, je m’apprêtais à entendre une série de commentaire présentant la marque comme… la meilleure.

C’est Monsieur Yves Bornant, responsable des ressources humaines, qui présentera la manufacture de mouvements, car oui, de la fabrique de la Côte-Aux-Fées, il ne sort que des mouvements, pas de montres. La visite peut commencer.

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE