Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre
Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux



​Zenith Academy Christophe Colomb Hurricane Grand Voyage II :



Encore une incroyable réussite de la maison Zénith, un modèle impressionnant et riche en savoir-faire ! En hommage au mythique navigateur Christophe Colomb, la Manufacture Zenith présente l’une de ses plus fascinantes créations horlogères au mécanisme complexe et à un habillage d’exception. Limitée à 10 exemplaires entièrement finis à la main, l’impressionnante Academy Christophe Colomb Hurricane Grand Voyage II poursuit ainsi la flamboyante évocation de l’épopée de l’aventurier italien, entamée en 2013 avec la première version de Grand Voyage. Sur le plan technique, elle met en scène trois avancées majeures de l’histoire horlogère : un système breveté de gravity control, un mécanisme de transmission fusée-chaîne et une fréquence hors-normes de 36 000 alternances/heure.




Zenith met en scène les prouesses horlogères de ce mouvement, en réalisant une architecture ouverte qui permet d’admirer trois mécanismes en pleine action : le barillet avec transmission fusée-chaîne (à 10h30 et 1h30), le système gyroscopique de gravity control et l’organe régulateur haute fréquence (à 6h). Cette allure technique et tridimensionnelle laisse place à une intense recherche esthétique, ainsi que le recours aux plus beaux métiers d’art, que Zenith s’applique à perpétuer avec excellence. Les trois petits cadrans auxiliaires en or (heures/minutes à 12h, petite seconde à 9h, réserve de marche à 4h) ont été finement guillochés, puis émaillés en blanc et dotés d’aiguilles et de vis en acier bleui rappelant la grande tradition horlogère. La platine a été entièrement creusée à la main pour faire apparaître en relief le logo Zenith et un cortège d’étoiles ; les parties évidées ont ensuite été remplies de laque de couleur bleu nuit. Le contrepoids du système de gravity control a également reçu un décor poétique et sophistiqué, avec une représentation de l’hémisphère Sud en micro peinture, entièrement réalisée à la main.

Le fond de l’Academy Christophe Colomb Hurricane Grand Voyage II réserve bien des émerveillements. Figurant une représentation en couleurs et en reliefs de l’épopée du célèbre navigateur italien, cette véritable fresque miniature met en lumière la virtuosité d’artisans les plus émérites. Ce tableau, fixé au mouvement à l’aide d’un système sophistiqué d’appliques en or, illustre avec maestria la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492. Réalisé autour du mécanisme rappelant la suspension à cardan des chronomètres de marine, le premier plan de cette œuvre infime distingue l’effigie de Christophe Colomb brandissant le pavillon de la monarchie espagnole, et encadrée de palmiers, la représentation de deux indigènes venus lui offrir des fruits exotiques et un perroquet. Ces délicats personnages en appliques sont très finement gravés à la main puis alternativement patinés ou parés de couleurs éclatantes. Au second plan, voguant sur un océan bleu profond, les trois fameux navires - la Pinta, la Niña et la Santa Maria - se détachent d’un ciel lumineux. L’ensemble est micro-peint à la main. Le décor, gravé à la main, restitue avec une infinie richesse de détails la « découverte des Indes », notamment au niveau des parures des indigènes, des plumes du flamboyant perroquet ou encore des armoiries du drapeau espagnol. 

Si Christophe Colomb a repoussé les limites de l’horizon, la montre qui porte son nom repousse, elle, les limites du temps, en alliant trois mécanismes garants d’une meilleure précision : un organe régulateur à haute fréquence d’oscillation (36 000 alternances/heure) pour le séquençage du temps en dixièmes de seconde, un système de transmission fusée-chaîne compensant les variations de force du barillet au cours de son désarmage et un module breveté de gravity control permettant de neutraliser les effets de la gravité terrestre sur la marche de la montre. En d’autres termes, elle vient à bout des problèmes liés au porter (gravité) et à la durée de marche (baisse du couple), tout en assurant une remarquable précision dans la mesure du temps (liée à la vitesse d’oscillation du balancier). Ces prouesses sont obtenues par un mouvement d’exception comptant un total de 939 composants, dont 354 pour le calibre proprement dit au sein duquel se logent les 173 éléments du module de gravity control. La fusée-chaîne, quant à elle, compte 585 composants. Le système de transmission fusée-chaîne permet à la force motrice de rester parfaitement stable durant toute la durée de la réserve de marche – la géométrie iso-couple de la fusée compensant la diminution progressive de la force du barillet. La majorité des montres de poche des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles étaient équipées d’une fusée. Mais rares sont aujourd’hui les manufactures capables de transposer ce mécanisme dans le volume restreint d’une montre-bracelet. Cette construction d’une extrême complexité alterne maillons doubles et intermédiaires. Une fois montée, elle est capable de résister à une force de traction de plus de 3 kilogrammes. Durant toute la durée de la réserve de marche, le ressort-moteur transmet son énergie à la fusée par l’entremise de la chaîne venant s’enrouler autour du barillet. En ajustant les variations de tension, la fusée régularise la force qui est distribuée au rouage – et de là à la roue d’échappement en silicium logée dans la cage gyroscopique. S’il faut plus de 50 heures (durée de la réserve de marche) pour que la chaîne s’enroule autour du barillet, le remontage par la tige réserve un spectacle captivant. Ces quelques secondes permettent de voir fusée et barillet tourner dans le sens opposé à la marche afin que la chaîne vienne à nouveau s’enrouler autour de la fusée. 

Partant du principe que le maintien de l’organe régulateur en position horizontale engendre la meilleure amplitude possible du balancier, que le réglage de la marche s’effectue dans une seule position et ne résulte donc pas d’un compromis, et génère ainsi la meilleure précision horaire, Zenith a imaginé et breveté un module révolutionnaire permettant au «cœur» du mouvement et à l’échappement de rester en permanence dans cette position. Système avant-gardiste illustrant toute l’audace créative de la Manufacture, le gravity control est aussi un hommage à l’histoire, puisqu’il s’inspire des chronomètres de marine que Zenith produisait autrefois. Il emprunte à ces instruments de légende le principe de la suspension à cardan, introduite au XVIe siècle sur les boussoles de marine afin qu’elles conservent leur position horizontale malgré les mouvements du bateau. Avec son mécanisme gyroscopique autorégulateur, le système de gravity control permet de maintenir l’organe régulateur en position horizontale permanente, quelle que soit l’inclinaison du poignet, et il signe par là même l’évolution ultime du chronomètre de marine. La marque à l’étoile est l’unique manufacture à maîtriser ce système – primé lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2011, dans la catégorie montres à complications –, qu’elle a inventé après cinq ans d’intenses développements.

Caractéristiques techniques de l’Academy Christophe Colomb Hurricane Grand voyage II (limitée à 10 exemplaires)

MOUVEMENT : 
El Primero 8805, manuel
Un mécanisme gyroscopique unique qui maintient l’organe réglant en position parfaitement horizontale
Calibre : 16 ½ ‘‘‘ (diamètre : 37 mm)
Épaisseur : 5,85 mm
Composants : 354
Cage gyroscopique faite de 173 composants
Chaîne faite de 585 composants
Rubis : 53
Fréquence : 36 000 alt/h – (5 Hz)
Réserve de marche : 50 heures min.

FONCTIONS
Heures et minutes excentrées à 12 heures
Module autorégulateur de contrôle de la gravité à 6 heures
Petite seconde à 9 heures
Indicateur de réserve de marche à 3 heures
Transmission fusée-chaîne sous le cadran des heures/minutes
BOÎTIER, CADRAN ET AIGUILLES
Matériau : or rose 18 carats
Diamètre : 45 mm
Épaisseur : 14,80 mm / 21,80 mm (avec verre saphir bombé)
Glace et fond : verre saphir bombé traité antireflet sur ses deux faces, dômes protégeant le module Christophe Colomb
Étanchéité : 3 ATM
Cadran : 3 cadrans en or émaillés
Index des heures : laqués noirs
Aiguilles : acier bleui

RÉFÉRENCE
18.2215.8805/36.C713


Facebook
Linkedin
Instagram
Twitter