Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre
Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux



GERALD GENTA ARENA EN ROUGE ET NOIR



La collection Arena ouvre l’année 2008 en exaltant le style Genta : couleurs fétiches, matériaux insolites, design audacieux, complications de haut vol… le tout dans des exécutions extrêmement raffinées.



GERALD GENTA ARENA EN ROUGE ET NOIR

Avec sa carrure cannelée et sa couronne protégée, la ronde Arena est prête à toutes les aventures. La sportive sait se faire princière. La traditionnelle n’hésite pas à se jouer des conventions. La plupart des complications Gérald Genta trouvent en elle une interprétation détonante. Depuis 2004, un double fuseau et un quantième perpétuel se partagent la scène en dessinant une rosace étudiée. Les compteurs du deuxième fuseau et du quantième se font écho en distinguant ronde des chiffres pairs et ronde des chiffres impairs. De part et d’autre, les jours et les mois s’affichent sur des disques tournants.

Les deux versions 2008 de l’Arena QP GMT s’inscrivent dans un boîtier en titane rehaussé d’une lunette en platine. Métal léger et métal lourd forment une composition contrastée de mat et de brillant particulièrement agréable à porter. Les couleurs Gérald Genta, le rouge et le noir, sont mises sur les bracelets en alligator et les cadrans sont conçus dans un esprit mécanique. Il y a de l’automobile dans l’air !

La construction du visage est des plus recherchées. Le cadran multi-strates présente un fond perforé qui laisse entrevoir le mouvement fini Potter. Le distinguo est clairement établi entre les fonctions GMT et quantième perpétuel, couleurs à l’appui. L’harmonie règne à travers les aiguilles de forme glaive pour les heures et minutes locales comme pour le deuxième fuseau et la date. Chiffres 2, 4, 8 et 10 ainsi que contours des compteurs jours et mois viennent en appliques polies, répondant à la brillance de la lunette.

Côté pile, le calibre automatique, visible à travers un fond saphir, est doté d’un rotor en or massif. L’ensemble se caractérise par les finitions exclusives Gérald Genta. Teinte vieil or dite Potter et perlage à motifs concentriques donnent un aspect rétro modernisé, sobrement anticonformiste.


Facebook
Linkedin
Instagram
Twitter