Prix Rolex 2016, prix tarifs Breitling, Patek Philippe, Audemars Piguet, montres Richard Mille, Jaeger lecoultre
Actualité et information sur les montres de luxe, de haute horlogerie et de collection depuis 2004 par Fabrice Gueroux



Jaeger Lecoultre : interprétation contemporaine de l'art de la joaillerie



Avec une séduction absolue et une suprême élégance, d’étincelantes créations unissent deux arts, l’horlogerie d’exception et la haute joaillerie. A l’évidence, de tels chefs-d’œuvre ne peuvent voir le jour que dans les ateliers de la Manufacture qui maîtrise les subtilités de la perfection mécanique et les plus délicates techniques de sertissage.




Au fil du temps, la Manufacture Jaeger-LeCoultre a développé de nouvelles techniques de sertissage uniques qui illuminent les plus belles réalisations horlogères actuelles. Nées sous les doigts experts de véritables artistes, elles célèbrent les noces de la beauté et de la précision.
En joaillerie comme en horlogerie, la réussite ne déroge pas à une règle intangible, elle demeure le fruit d’un long travail et d'une patiente humilité. Au talent visionnaire des horlogers de la Manufacture correspond la virtuosité de ses maîtres en pierres précieuses. Après une lente et minutieuse approche des méthodes traditionnelles, il arrive un temps où le sertisseur est enfin prêt à apporter une contribution personnelle à ce patrimoine qu’il lui appartiendra de transmettre un jour à son tour, plus vivace et plus riche qu’il ne l’a lui-même reçu de ses aînés.
En 2009, une ligne inédite de montres de haute joaillerie vient enrichir les collections Jaeger-LeCoultre afin de livrer une interprétation contemporaine de cet art d’une grande rareté en proposant des versions illuminées du feu des pierres précieuses de trois créations horlogères d’exception : la Master Tourbillon Joaillerie, la Master Grand Tourbillon et la Master Twinkling, autant de pièces maîtresses à l’éblouissante inspiration artistique.
Dans les ateliers de Jaeger-LeCoultre, le sertissage est cultivé au titre d’un art à part entière. En effet, loin de se satisfaire de la maîtrise complète des gestes habituels de leur métier, les artistes en pierres précieuses de Jaeger-LeCoultre ont développé des techniques particulières destinées à répondre à des exigences esthétiques spécifiques qui associent le sertissage, la gravure et la marqueterie de nacre sur les cadrans. Pour donner libre cours à leur créativité, ils disposent ainsi de compétences exceptionnelles, uniquement comparables au savoir-faire des horlogers de la
Manufacture. Dans les arcanes de la beauté, la forme et le fond vont de pair.
Nouveautés 2009, Master Tourbillon et Master Grande Tourbillon joaillerie
La Manufacture horlogère qui a historiquement remis aux femmes les clés de l’univers de la haute joaillerie en dessinant les premiers mouvements spécifiquement destinés à s’adapter aux montres pour dames met aujourd’hui à la portée d’un public masculin aux goûts raffinés l’enchantement de garde-temps étincelants de nacre et de pierres précieuses.
Sur tous les modèles, le tourbillon apparaît dans sa majesté à 6 heures alors que la couronne est surmontée d’un diamant. Cependant, si la lunette est sertie de diamants de taille baguette sur les versions masculines, elle scintille de brillants sur les créations féminines. Une fois ces caractéristiques essentielles respectées, les sertisseurs et artistes de la Manufacture ont laissé s’exprimer les formes et les couleurs. Ainsi, les incrustations de nacre noire, grise ou blanche soulignent l’ordonnancement du cadran masculin caractérisé par la présence d’un compteur 24 heures alors qu’il disparaît sur les montres de dame et accorde un vaste espace de liberté aux artistes de la Manufacture.
Afin de parler au cœur des femmes, des motifs floraux se déclinent en nacre et en diamants dans des compositions inspirées par un champ de tulipes ou une fleur de lotus. D’autres modèles ceints d’une rangée de brillants rendent hommage à l’art de la peinture sur nacre, en noir et blanc ou en couleurs, dans des créations qui évoquent irrésistiblement la technique de l’aquarelle. Ces touches impressionnistes aux délicates arabesques et aux fins dégradés mettent pleinement en évidence la superbe réalisation horlogère du tourbillon régulateur.
Sur les modèles pour homme, la pureté géométrique de la décoration souligne la transparente présence du tourbillon, qui devient ainsi motif de décoration à part entière. L’association des savoir-faire horloger et des métiers traditionnels de l’ornementation, amoureusement préservés par la Manufacture, donne naissance à une pièce maîtresse à la beauté fascinante, empreinte d’une étonnante modernité. En point d’orgue à cette année placée sous le signe de la haute joaillerie, les artistes de la Manufacture n’ont pas hésité à réaliser une version entièrement recouverte de diamants, au cadran serti de brillants et au boîtier en or gris entièrement pavé, y compris sur les flancs. Plus de 50 carats de diamants ornent cette véritable merveille d’art et d’horlogerie.


jaeger-lecoultre,montre jaeger lecoultre,montre homme,montre de luxe,montre joaillerie,jeager lecoultre haute joaillerie
jaeger-lecoultre,montre jaeger lecoultre,montre homme,montre de luxe,montre joaillerie,jeager lecoultre haute joaillerie
Les techniques de sertissage

Le sertissage traditionnel est la technique qui a donné ses lettres de noblesse à l'art de l'ornementation d'un objet à l'aide de pierres précieuses. Contrairement au sertissage mécanique où l'ouvrier se limite à déposer les pierres dans des logements préparés par usinage et à ramener de la matière sur la pierre pour la maintenir, l'artisan expert qui pratique le sertissage traditionnel détermine lui-même le nombre des pierres et leur position, avant de procéder à deux perçages, le premier d'une grande finesse uniquement destiné à définir l’emplacement de la pierre et le second afin de l’élargir à la grandeur de chaque gemme. Lent et patient, ce procédé exige un authentique travail de sculpture sur la matière, par coupes et recoupes successives afin de libérer progressivement le grain de métal précieux qui retiendra les pierres. Il est suivi par une opération délicate qui exige une grande habileté pour ajuster précisément la gemme dans son logement. Ce savoir-faire artisanal donne à chaque pièce une aura d'exclusivité, même si elle est produite en plusieurs exemplaires, car aucune ne sera parfaitement l'égale d'une autre.
Le talent des graveurs de la Manufacture est également mis à contribution sur certaines créations afin de rehausser les contours et d’accentuer encore la beauté d'une montre par l'utilisation experte et conjointe de deux techniques.
Pour sa part, le sertissage baguette s'applique à des pierres taillées de forme angulaire, qu'elles soient carrées, rectangulaires ou trapézoïdales. Le sertissage se déroule selon les mêmes étapes, à la notable exception qu'il requiert une préparation manuelle considérablement plus longue avant de procéder à l'insertion de la pierre dans son chaton.
Aux côtés du savoir-faire séculaire du sertissage artisanal, Jaeger-LeCoultre a développé deux techniques uniques d’une inventivité remarquable: le sertissage neige et le rock setting.
Révélées par les sertisseurs de la Manufacture, ces techniques exercent une séduction croissante sur les créateurs et un public sensible aux nouvelles formes d'expression en joaillerie.


jaeger-lecoultre,montre jaeger lecoultre,montre homme,montre de luxe,montre joaillerie,jeager lecoultre haute joaillerie
jaeger-lecoultre,montre jaeger lecoultre,montre homme,montre de luxe,montre joaillerie,jeager lecoultre haute joaillerie
Le sertissage neige

Pour le sertissage neige, l’artisan joaillier possède pour seul repère la pièce elle-même ou le motif à sertir : il réalise le décor directement sur la matière sur les conseils de ses deux muses, la réflexion et la créativité. Dans ce domaine, la moindre inattention est lourde de conséquences. Il pose chaque diamant l’un après l’autre, côte à côte, et joue sur leurs différents diamètres de 0.5mm à 1.6 mm pour recouvrir totalement le métal précieux. Les minuscules diamants pleine taille de 0.5 à 0.7 mm sont alors taillés spécifiquement. Le travail du sertisseur se dévoile ainsi au fur et à mesure que les pierres, blotties les unes contre les autres, tapissent la surface du métal.
Cette liberté inventive exige habileté et minutie. Outre la complexité de l’ouvrage et le temps requis pour le réaliser, la sélection des diamants requiert de grandes compétences: les plus petits diamètres doivent pouvoir se fondre dans les designs les plus audacieux.

Le sertissage rock setting

Dernier procédé né de l'imagination des sertisseurs de la Manufacture, le rock setting se caractérise par une disposition exceptionnelle de nature à révéler le feu des diamants de la plus belle eau.
La prépondérance la plus absolue est accordée aux pierres précieuses qui sont de taille baguette pour mieux se juxtaposer les unes aux autres. Le support, la matière entre les pierres a disparu, il ne reste que l'éclat. Cette méthode de sertissage appartient naturellement aux secrets jalousement gardés de la Manufacture. Contemporain, audacieux, le rock setting est une prouesse de sertissage mystérieux qui enrobe les boîtiers des plus belles montres féminines. La technique a gagné un nouveau pari dans les ateliers de Jaeger-LeCoultre: elle atteint un tel degré de pureté qu'elle s'efface entièrement afin de laisser parler la beauté.

"Photos protégées par les lois du Copyright"


Facebook
Linkedin
Instagram
Twitter